La Méthode Gesret

Asthme et maladies respiratoires

La Méthode Gesret


J’ouvre cette page aujourd’hui (le 19 juillet 2011), en lien avec le site de Jacques Gesret, asthma-reality.com

Vous pouvez voir cette vidéo montée par Jacques Gesret et son équipe pour expliquer simplement aux asthmatiques et parents d’asthmatiques ce qu’est réellement l’asthme et comment on peut s’en sortir.

You can see this video (below in english) made by Jacques Gesret and his team to explain very simply what is asthma and how cure it.

J’ai moi-même un problème similaire et j’ai pu constater par quelques séances de la technique Gesret, l’influence du mauvais positionnement des côtes, cervicales et sacrum sur la respiration. J’ai également étudié une partie de son travail à travers son site et ses livres (possible en téléchargement) et cela paraît très logique et relativement simple à comprendre même pour quelqu’un qui n’a jamais fait d’études médicales.

En fait _pour résumer_ des côtes ou cervicales mal positionnées entraînent un pincement de certaines fibres nerveuses qui, par réflexe, provoquent des contractions de muscles : bronches ou zone du larynx/pharynx. Dans le cas de l’asthme vrai, ce sont donc les muscles des bronches qui se spasment et freinent ainsi le passage de l’air. Des maladies de peau comme l’eczéma ou le psoriasis sont aussi expliquées par la même méthode.

Le travail de Jacques Gesret a consisté à comprendre ce qui se passait exactement lors de crises d’asthme, de trouver la cause physique originale de l’asthme et de mettre au point une technique qui permet de solutionner ce type de problème par une thérapie manuelle. Sa méthode globale permet aussi de soulager d’autres problèmes qui ne sont pas forcément liés à l’asthme ou la respiration.

Depuis quelques jours, des parents de jeunes asthmatiques et aussi d’autres personnes guéris par la méthode Gesret se sont lancés dans un mouvement de reconnaissance national et international pour témoigner leur gratitude à Jacques Gesret et faire pression sur les pouvoirs en place pour faire reconnaître la validité de sa méthode.

 

 

Exemples de Témoignages pris sur le forum d’asthma-reality.com :

 

témoignage Envoyé par : CLJ Date : ven 18 novembre 2011 11:52:26Bonjour,je viens simplement témoigner du bien de la méthode sur mon fils.Commençons par un peu d’histoire: une bébé né un peu à l’avance (5smeinae) dès la maternité un reflux gastro œsophagien est détecté, premières prises d’une longue série de médicaments.Trois mois plus tard œsophagite, nous passons au Mopral, mon fils a trois mois et a déjà fait deux bronchiolites.A neuf mois toujours le mopral, des vomissements en moyenne toutes les 2 heures et 8 bronchiolites, la courbe de croissance cassée, des parents désespérés et épuisés. Nouvelle PH métrie et fibroscopie: non il n’y a pas de reflux Madame… Arpsè les séances culpabilisantes pour la Maman (les problèmes de nourritures reflètent des problèmes de lien à la Mère). Nous passons sous flixotilde pour traiter l’asthme.La situation se stabilise, notre fils a 9 mois. En cas de crise d’asthme à nouveau des vomissents nous ajoutons alors de la ventoline, du célestène… et cette toux bizarre qui ne le quitte pas depuis la naissance à la fois sèche et rauque… régulièrement nous tentons de réduire son traitement de fond, à chaque fois la rechute est plus sévère, toux, vomissements fréquents…Notre fils a deux ans énième crise que nous ne parvenons pas à stopper malgré tous les médicaments, la pédiatre ne sait plus que prescrire, le pneumo m’explique qu’on ne peut lui administrer d’autres médicament, de 18 mois à 2 ans notre fils a perdu 500g et n’a pas pris 1cm! De bonne composition il reste souriant mais ne court pas, ne veut pas trop parler ni quitter sa poussette. Il fait des puzzles et regarde des livres.A bout de force, je tape sur le net « pourquoi l’asthme fait vomir? » parce que je suis une Maman désemparée devant l’état de mon fils et de plus en plus inquiète. Et voilà que je tombe sur ce site. J’hésite, nous avons déjà été voir un ostéo, il va déjà tellement voir de médecin, il a tellement peur des médecins!Mon mari et moi décidons de tenter et de ne pas faire la séance si nous ne le sentons pas. Je prends donc RDV avec mr Richard. Dès la première séance je suis surprise tout d’abord par la manière d’aborder mon enfant, quel bonheur, mon fils joue avec des dinosaures sur la table pendant les manipulations, il est attentif mais confiant, aucun cri! Je n’en reviens pas. Le soir même les vomissements sont encore plus fort, je sais que parfois le corps réagit violemment à l’ostéopathie aussi je me donne 24h00 et continue à accompagner mon fils toussant et vomissant.Dès le lendemain plus de vomissement, et depuis aucun autre vomissement. Après 24 mois de galère et d’étouffement mon fils passe une journée « normale ». Nous continuons le traitement de fond, attendons la séance de la semaine suivante. La nounou de notre enfant est épatée de ses progrès, il saute à pied joints et se met à parler! IL n’y a sans doute pas de rapport entre le langage et l’ostéopathie mais je l’interprète comme une disponibilité d’esprit de mon enfant qui n’était plus en gestion de crise permanente.Seconde et dernière séance, une semaine après mon fils est heureux de retrouver les dinosaures du docteur, il est détendu et souriant et moi je redécouvre mon enfant.

3 jours après la séance mon fils refuse de « faire ses pouffes » (les inhalations du traitement de fond qu’il me demandait tous les soirs depuis 15 mois). J’attendais que mon fils me dise qu’il allait bien. Nous stoppons le traitement. Et depuis tout va bien! Notre enfant joue au ballon saute de son lit et fait plein de bêtises il va bien! Je suis une Maman tellement soulagée de pouvoir enfin écrire ça.

L’équilibre de toute la famille est modifiée, nous ne sommes plus en gestion permanente du malade, nous pouvons aller au zoo sans craindre de crise d’asthme, ne pas avoir peur en permanence bref le bonheur! Même les poupées de ma fille aînée sont guéries! (là et seulement là la méthode n’y est pour rien c’est du catharsis de la grande sœur de 4 ans).

Je ne suis pas familière des forums et poste pour la première fois. je suis tellement épatée du changement et de la guérison de mon enfant que ne pas témoigner aurait été bien égoïste, je me mets donc à en parler autours de moi.

Merci pour cette approche médicale et pour la pédagogie de mr Richard, chaque fois que je fois un dinosaure je souris…

 

Re: Douleur à l’inspiration forcée Envoyé par : Babar Date : jeu 21 juillet 2011 16:02:08

Bonjour,

Je reviens sur ce forum pour vous remercier.

En effet, cela fait maintenant 3 semaines que j’ai consulté un de vos praticiens qui (après 1 séance) m’a permis tout simplement de ne plus avoir de douleurs quand j’inspire à fond.

Voilà, espérons que cela dure dans le temps!

Merci en tout cas car je n’aurais jamais eu l’idée de consulter un de vos praticiens spontanément.

Cordialement.

 

Témoignage Nouveau Envoyé par : laurence2 Date : mer 22 juin 2011 14:26:22

Mon fils Mahine a presque 2 ans.

Vers 4 mois, il a commencé à faire des bronchiolites à répétition mais son pédiatre ne s’affolait pas, me disait que je ne devais pas m’inquiéter, que cela était dû à son reflux gastro-œsophagien et me prescrivait de la kiné respiratoire pour le soulager. J’ai toujours trouvé cette pratique effrayante mais j’y emmenais Mahine en pleurant avec lui lors des séances, ne sachant pas quoi faire d’autre… j’ai tenté un régime sans lait de vache, essayé de l’aider avec un traitement de fond homéopathique, mais cela n’a pas vraiment marché. Il a fait 10 bronchiolites en moins d’un an… jusqu’en juillet 2010 où il a même fait une infection pulmonaire qui a nécessité 5 jours d’hospitalisation. Aux urgences, pour la 1ère fois on m’a dit que mon bébé présentait un asthme du nourrisson. Je n’étais pas surprise, je l’avais répété à tous les kinés que j’avais croisés ainsi qu’à son pédiatre, sans être entendue… Inutile de vous dire que le séjour à l’hôpital a été cauchemardesque et traumatisant pour Mahine, qui depuis, a beaucoup de mal avec les médecins… A sa sortie de l’hôpital, nous avons été dirigés vers un pneumo-pédiatre qui a prescrit Ventoline, Flixotide, Singulair, Célestène ainsi que son traitement anti-reflux à maintenir. Cela faisait beaucoup de médicaments à prendre et même s’il y a eu une petite amélioration, je n’étais pas du tout satisfaite : à chaque fois que Mahine était enrhumé (au moins une fois par mois), je passais la nuit à l’écouter tousser sans relâche, se réveiller à la fois épuisé et surexcité à cause du Célestène… et puis, il refusait de plus en plus le babyhaler après l’avoir pris pendant un an matin et soir, pleurait et se débattait beaucoup à chaque inhalation… je l’ai donc emmené voir mon ostéopathe pour quelques séances qui lui ont fait du bien et suis tombée parallèlement sur le site du Docteur Gesret. J’ai aussitôt contacté Antoine Causse d’Agraives, mentionné sur la liste des praticiens appliquant la méthode Gesret à Paris 15ème. Il nous a reçus au mois d’avril –depuis, Mahine n’a plus fait de crise. Son pneumo-pédiatre nous a proposé d’arrêter le traitement pour l’été et donc, Mahine ne prend plus rien depuis presque 3 mois. Nous avons vu Antoine pour 3 séances et le verrons de nouveau en septembre… J’ai tellement peur que Mahine rechute que je n’ose pas vraiment croire à sa guérison, mais le fait est qu’il ne tousse plus et que même lorsqu’il prend froid, le rhume passe sans laisser de séquelles. Le seul symptôme qui subsiste encore est la présence de glaires… mais Mahine tousse bien maintenant et je pense qu’il doit en évacuer une grosse partie… et puis, Antoine lui a prescrit des suppositoires aux huiles essentielles qui devraient l’aider. Ce témoignage pour remercier Antoine de sa disponibilité, de sa patience, de son efficacité et par son intermédiaire, (monsieur) Jacques Gesret de m’avoir redonné espoir et d’avoir permis à mon petit garçon de passer ces derniers mois sans soucis. Laurence

témoignage Nouveau Envoyé par : Manue85 Date : mer 22 juin 2011 09:17:18Bonjour,je vous avais contacté il y a quelques mois pour des problèmes d’otites et rhumes à répétition (ainsi que de la toux nocturne et au réveil) pour mes 2 enfants (je suis celle qui avait voulu prendre rdv chez le praticien à Nantes avec toutes les mésaventures qui ont suivi).Les 2 rdv chez M. Lemercier ont été impressionnants par leurs résultats.Le nez de mes enfants, que je mouchais toutes les 5 minutes au trajet aller (4h de route), ont immédiatement cessé de couler dès la fin de la séance. Idem, plus de problème de toux ni d’otites.Par contre, mes enfants ont la fâcheuse manie de se retourner sur le ventre dans leur sommeil… et ce qui devait arriver arriva, ça n’a pas tenu.Je vais donc reprendre rdv pour juillet.Je ne sais pas comment leur faire perdre cette habitude (pourtant je les ai toujours couchés sur le dos…), on a essayé plusieurs choses, sans succès… (mon deuxième est capable de dormir à 4 pattes si on attache une balle de tennis à son pyjama…)Autre question : est-ce qu’en grandissant, ces soucis respiratoires vont cesser d’eux-même? Puisqu’on dit souvent qu’une fois arrivés vers 6-7 ans, les enfants sont moins malades. (normalement). Les miens n’ont pas de soucis d’asthme, mais vraiment un encombrement nasal énorme les 3/4 de l’année, et donc des problèmes d’otites qui en découlent…En tout cas un grand merci pour vos recherches, cette méthode est extraordinaire!Et M. Lemercier a vraiment fait des miracles.

(et tant pis pour les 8h de route aller-retour 3 à 4 fois/ an si ça peut permettre à mes enfants d’avaler des antibiotiques une semaine/2! Toutefois, si des praticiens pouvaient s’installer dans le grand Ouest, ce serait génial!)


 

TEMOIGNAGE – LA METHODE GESRET : UNE SOLUTION POUR GUERIR ET BIEN PLUS ENCORE…. Envoyé par : TASSI Date : mer 28 septembre 2011 17:34:51Ce témoignage s’adresse à toutes les personnes asthmatiques (ou diagnostiquées comme telles) et/ou les parents qui s’inquiètent pour leur(s) enfant(s) asthmatique(s), et qui restent sceptiques sur les bienfaits et l’efficacité de la méthode Gesret.Déstabilisée par l’impuissance de la médecine traditionnelle à prendre en charge l’affection dont souffrait ma fille Louana, désespérée par la conscience aigüe d’être dans une impasse totale…C’est dans cet état psychologique que j’ai sollicité Jacques Gesret pour la première fois sur ce forum, il y a un petit peu plus de 6 ans.Et pourtant… Au regard de la méthode Gesret, un patient qui passe 5 ans sans avoir de crise d’asthme (ou de faux asthme en l’occurrence) peut être déclaré guéri.Je suis ravie de pouvoir dire aujourd’hui sur ce forum que ma fille fait partie de ces patients.La méthode Gesret lui a permis d’avoir une vie normale, saine, sans corticoïdes inhalés ni ventoline, et sans plus aucune crise depuis juin 2006.La méthode Gesret permet bel et bien de guérir l’asthme (et le faux asthme).Comme d’autres, le cas de ma fille en est une preuve vivante.Pour illustrer mes propos (s’il en est besoin), je reprendrais le témoignage que j’avais fait sur ce forum en juin 2006 après le traitement de ma fille par la méthode :Louana avait, depuis sa première année de maternelle, des quintes de toux nocturnes très aigües de type trachéo-laryngite, spasmodiques, appelées « faux asthme » (généralement autour de minuit puis deux heures du matin), dès qu’il y avait sur-irritation quand elle contractait un virus ORL (autant dire tous les 15 jours à 3 semaines).

Les quintes de toux duraient chez elle entre 30 et 40 mn et lui provoquaient de grosses difficultés à reprendre son souffle. Au bout d’un moment, épuisée, elle finissait par vomir, signe annonciateur de la fin d’une crise.

Cela pouvait se produire pendant 2 à 3 jours d’affilée, avec le risque à chaque fois de terminer aux urgences pour détresse respiratoire.

Les mécanismes de ce type de crises (et leurs causes) sont très bien expliqués sur ce site, ainsi que les risques associés, aussi je ne détaillerai pas davantage.

Afin d’éviter le recours au célestène trop souvent nécessaire, mon médecin a opté pour le traitement préventif traditionnel à la ventoline et aux corticoïdes inhalés (la panoplie du parfait petit asthmatique dirait Jacques Gesret).

Là encore, inutile de rappeler les inconvénients et les dégâts que peuvent causer ces produits sur la santé.

Les problèmes plus sérieux ne se sont en effet pas fait attendre : afin de prévenir les crises de manière efficace, il a fallu augmenter les doses de corticoïde inhalé chaque année un peu plus.

C’était l’entrée dans la spirale infernale : Louana était sous traitement inhalé en permanence sauf l’été depuis ses trois ans.

L’hiver de ses 5 ans, son traitement a atteint des doses normalement administrées aux grands asthmatiques (jusqu’à deux bouffées 4 fois par jour) et s’avérait en outre sans plus aucune efficacité.

C’était l’impasse totale !…

C’est à ce moment-là que j’ai entendu parler de la méthode Gesret, par la maman d’un camarade de classe à ma fille (je ne remercierai jamais assez cette personne).

J’ai immédiatement pris rendez-vous avec un praticien Gesret.

Au bout de 3 séances qui ont stabilisé ses côtes supérieures, son bassin et ses cervicales, on a pu constater une nette amélioration : les crises n’étaient plus vraiment des crises, plutôt des laryngites très aigües, mais que l’on pouvait maîtriser et calmer, avec des traitements homéopathiques (doses en cas de crises). Il était clair en tout cas que Louana n’était plus en danger, c’était déjà un énorme soulagement.

Cependant, le recours aux corticoïdes était toujours de mise car le traitement homéopathique n’arrivait pas à résoudre le problème sur la durée et Louana n’arrivait pas à guérir d’une bronchite récalcitrante.

Après avoir fait vérifier une nouvelle fois sa stature auprès de son praticien Gesret, nous l’avons traitée contre les Candida Albicans (fungizone pendant trois semaines).

Et là, ça a été radical ! … Dès le début du traitement, tous les symptômes ont disparu.

L’infestation des bronches aux albicans (l’un des risques majeurs de la prise de corticoïdes inhalés sur une période prolongée), masquait les effets positifs des séances Gesret .

Nous avons eu une 5ème séance de vérification avec notre praticien Gesret fin mai 2006, début d’une vie désormais plus paisible pour tous.

Depuis, nous voyons son praticien Gesret pour un simple suivi une fois par an. Il arrive qu’un petit quelque chose sur la chaîne Gesret ait besoin d’être remis en place.

Mais en tout état de cause, depuis juin 2006, Louana est une malade « normale » qui présente des symptômes « normaux » et qui n’a plus jamais refait de crise depuis ce moment.

Pour tous ceux qui douteraient ou hésiteraient encore à se lancer, j’ajouterais que la persévérance est le meilleur allié de chacun d’entre-nous dans cette démarche.

Car chaque individu peut réagir différemment à la méthode. Il faut parfois plus de trois séances pour arriver à un résultat satisfaisant.

Pour diverses raisons, le schéma corporel propre à chaque patient peut mettre plus ou moins de temps à muter et se stabiliser.

Des facteurs extérieurs peuvent également empêcher la méthode d’aboutir ou en retarder les effets positifs (nouvelle déstructuration due à des chutes, mauvaises postures…, présence d’albicans dans les bronches, autre…).

REMERCIEMENTS

A travers ce témoignage je souhaite également souligner l’importance du rôle de ce forum pour ceux qui sont amenés à s’exprimer.

Comme beaucoup d’entre vous j’imagine, j’ai vécu la détresse et la solitude face aux choix à opérer pour la santé de ma fille, devant l’impuissance de la médecine traditionnelle.

La perplexité, le scepticisme (voire l’incompréhension) de l’entourage proche ou moins proche, familial ou non, n’est pas non plus facile à vivre.

Le stress et l’inquiétude latents, les nuits sans sommeil passées à gérer les crises et l’angoisse, pas davantage…

Le méthode Gesret m’a non seulement apporté la solution pour guérir ma fille, mais aussi le soutien dont j’avais besoin pour gérer cette période délicate.

Ce formidable outil n’est pas seulement un moyen de vaincre l’asthme, les allergies, l’eczéma, etc. : elle vous assure un suivi et vous accompagne sur le plan humain via ce forum et l’équipe de praticiens qui se sont formés à cette méthode.

Jacques Gesret répond aux questions posées sur ce forum de manière très réactive et avec une grande patience. Ses praticiens offrent une prestation de qualité sur les plans tant thérapeutique que psychologique : ils prennent le temps nécessaire dans la prise en charge des patients, sont à l’écoute, informent, guident et encouragent les patients et les parents inquiets….

(Quelle bouffée d’oxygène quand on a connu son lot de consultations déshumanisées !….)

On ne peut que regretter que le travail d’équipe que réalise Jacques Gesret avec ses praticiens et le fonctionnement de ce forum, d’une utilité et d’une efficacité remarquables (c’est indéniable), soit encore peu ou mal connu du grand public, malgré l’existence du site et le réseau que Jacques Gesret s’est appliqué à développer.

J’ai moi-même eu connaissance de la méthode Gesret par le système du bouche à oreille.

A mon tour, je ne manque pas une occasion d’informer de l’existence du site et de son forum, les personnes de mon entourage qui me parlent de problèmes rappelant les affections traitées par la méthode Gesret, de leur en expliquer le fonctionnement et de les orienter vers un praticien Gesret.

Mais peu se laissent convaincre et font la démarche de s’informer plus avant. C’est dommage !…

J’ai pu constater l’ampleur des progrès réalisés depuis 2006 et je m’en réjouis.

La méthode est connue dans pas mal de pays aujourd’hui, beaucoup plus qu’il y a 6 ans, et le projet de centre de traitement serait une réelle et belle victoire.

On ne peut que souhaiter qu’un jour la méthode Gesret soit reconnue avec tout le mérite qui lui revient et qu’elle soit intégrée dans le cursus des étudiants des plus grandes écoles supérieures d’ostéopathie du globe.

Un grand merci à Jacques Gesret – et à tous ceux qui oeuvrent avec lui – pour leur travail inestimable, mais aussi leur conviction et leur engagement, si précieux pour nous tous.

Rosy TASSI

Re: Des nouvelles du petit Téo … Envoyé par : Xtophe Date : mer 30 décembre 2009 08:45:32Bonjour JacquesPresque un an a passé depuis notre dernier message et nous sommes toujours au même point, Téo va bien et nous ne connaissons plus ces moments d’angoisses liés aux crises de toux.Nous te serons toujours reconnaissants pour tout ce que tu as fait pour nous, pour le temps passé avec nous. Je te souhaite que cette année 2010 soit l’année de la découverte de tes travaux par le grand public.Une excellente année à tous et encore mille mercis à toi.ChristophePS : J’en profite pour embrasser tout ceux avec qui on a pu sympathiser grâce à toi (Ray, Lolo, Sylvie…)Everyday Above Ground is a Good One
Nouvelles de Mathis Envoyé par : Pavla Besançon Date : lun 21 janvier 2008 11:05:54Bonjour Jacques,Je vous écris car j’ai très envie de partager ma joie avec vous et avec tous les visiteurs de ce forum et d’exprimer mes remerciements et ma gratitude à vous et également à Jérôme Vecchio. En effet, cela va faire 5 mois (pour nous c’est éééénorme) que Mathis mène sa petite vie tranquille, aucune crise d’asthme !!! Il a passé tout l’été sous Flixotide et Ventoline pour éviter les crises (j’ai essayé d’arrêter plusieurs fois, mais si je ne lui administrais pas Flixotide le soir, le lendemain la crise arrivait). Nous avons vu Jérôme Vecchio pour la dernière fois le 3 septembre (c’était sa 8ème séance, je précise pour ceux qui rouspètent qu’ils n’obtiennent pas de résultats au bout de la seconde, et bien oui, il y des enfants plus intrépides que d’autres et qui mettent du temps à se stabiliser !!!) et depuis…qu’elle est belle la vie sans nuits agitées, passées au pieds de son lit en surveillant sa respiration, quel bonheur de le voir courir et rire sans s’essouffler. C’est le plus beau cadeau de Noël !!!!J’avoue que j’ai failli baisser les bras au bout de la sixième séance, car vous dites qu’en général, il ne faut que 3 – 4 séances… Alors je retournais sur le forum pour vous lire, lire les témoignages des parents d’enfants guéris, ça me donnait du courage. Et bien à moi maintenant d’encourager ceux qui n’y croient plus… persévérez, retournez voir votre ostéopathe, ça en vaut la peine !!!!Pour terminer, un petit coup de gueule. Vous savez, Jacques, j’ai l’impression que tout va de travers, j’ai entendu à la radio que, je cite « certains sites promettant la guérison rapide de certaines maladies telles que l’asthme seront censurés, car estimés dangereux » !!!. Une autre déception : pendant la période des crises de Mathis, je prenais du Griffonia pour soulager mon angoisse, c’est un excellent antidépresseur, calmant et anti-angoisse NATUREL, sans effets secondaires, très efficace, mais qui va malheureusement être interdit en France (nouvelle directive), tout comme le millepertuis, les orotates, certains oligo-éléments et d’autres. Comme ça, les patients seront obligés d’aller voir leurs médecins qui leur prescriront Paroxétine, Seroplex, Prozac et autres vacheries qui les conduiront peut-être comme moi aux urgences avec une bonne crise de spasmophilie (le troisième jour du traitement, stoppé net après cette expérience !!). Il y a beaucoup trop d’aberrances. Je vous souhaite de tout mon cœur que vos travaux soient reconnus, mais est-ce possible dans ce monde où de nombreux médecins ne sont intéressés que par le fric et non par l’envie de guérir ?Merci Jacques et merci Jêrome d’avoir tiré Mathis de cette galère et ses parents de leurs angoisses. Je vous souhaite une très belle et heureuse année 2008.Je vous embrasse fortPavla
Vendredi 13 juillet 2012Email: njara101@yahoo.frpays: Antananarivo, MADAGASCARâge: 51Vous êtes: Un Hommedécrivez: Cher lecteur, En lisant les messages dans le forum je suis un peut étonné que personne ne saient pas le médicament de l’ASTHME. Il ya un médicament très simple et ne côute que quelque rondelle. L’OIGNON EST UN MEDICAMENT efficace pour guérir l’asthme, je suis asthmatique et déja guéri actuelement en le mageant de 3 fois par jour et crue. Bien sure que ça brule mais après quelque jours votre organe est déja habitué ça ne sera plus un probleme. Essayez vous de le mangé en croquant pandent un mois environs et vous allé voir le changement de votre santé. Njara
Lundi 20 août 2012 (lien : http://www.asthma-reality.com/phorum/read.php?5,17402)

Épilepsie rolando et faux asthme Envoyé par : Calorie (Adresse IP journalisée) Date : lun 20 août 2012 03:41:17

Bien le bonjour

J’ai un fils de 7 ans qui à été traité avec succès par votre méthode chez un ostéopathe.

Il y a 1 an exactement une épilépsie rolando à été constaté chez mon fils. Puis quelque mois plus tard l’asthme.

Qu’en pensez-vous ? est-ce que ces 2 « maladies » peuvent-elles être liées ?

Merci d’avance pour votre réponse. Je vous souhaite tout plein de bonheur.

Carole

Réponse de Jacques Gesret.

Re: Épilepsie rolando et faux asthme Envoyé par : jacques (Adresse IP journalisée) Date : lun 20 août 2012 14:16:44

Bonjour Carole,

tout cela avant d’être restructuré je suppose et depuis plus rien ?

Il se peut qu’il y ait une relation entre ce type d’épilepsie et une déstructuration corporelle car la zone en question est en relation avec la motricité du corps et comme les informations entre le système central et le corps sont afférentes et efférentes, il n’est pas impossible que des troubles mécaniques de la motricité n’engendrent pas des troubles dans l’aire cérébrale correspondante.

Prenons une image simple pour expliquer cela : un ordinateur et une imprimante.

Le processeur envoie des informations à l’imprimante et l’imprimante le renseigne sur son état.

Si rien n’est troublé dans cet échange, l’impression se déroulera normalement.

Imaginons qu’il existe un blocage mécanique dans l’imprimante et que cela renvoie des informations parasites que l’ordinateur ne peut interpréter et parmi elles une information qui produirait une tentative d’écriture dans une zone interdite, nous aurions « l’écran bleu ». C’est-à-dire une disjonction de tout le système.

La destructuration engendre également des troubles psychoaffectifs légers s’il existe une pathologie physiologique. Mais dans le cas ou la pathologie physiologique n’est pas déclarée les troubles psychoaffectifs sont forts.

Un exemple simple : prenons la troisième côte qui va produire des messages articulaires anormaux qui, s’ils sont perçus comme la projection d’un corps étranger dans les bronches vont déclencher des sécrétions pulmonaires abondantes. Mais s’ils ne sont pas projetés sur les bronches, ils produiront des troubles « sécrétoires comportementaux », c’est-à-dire rire, pleurs, colères. La personne passera très rapidement du rire aux larmes et sera capable de colères terribles.

Le corps est un tout indissociable.

En 1987, j’émettais l’hypothèse que le système immunitaire devait recevoir des ordres du système central par le biais des systèmes nerveux périphériques et qu’il pouvait aussi fournir des informations au système central. On me disait que ce n’était pas possible, que le système immunitaire était autonome, etc. Quelques années plus tard des publications scientifiques en apportaient la preuve par les études de psychoneuroimmunologie. J’ai eu la chance de soigner la fille asthmatique d’un des responsables en France de ce type de recherche et nos études concordaient, sauf sur un point : eux partaient de troubles psy qui engendraient des troubles « nerveux » qui a leur tour engendraient des troubles immunitaires. Et moi le contraire, partant d’une déstructuration engendrant des troubles « nerveux » avec réactions sur les réponses immunitaires et en dernier la présence de troubles psychologiques. D’où mon appellation « neuroimmunophsychologie ».

Malheureusement, les chercheurs scientifiques orientés dans la recherche de médicaments ne peuvent pas collaborer, ni tenir compte de découvertes qui ne déboucheraient pas sur du profit industriel !

Que se passerait-il si un médecin utilisait mes techniques pour guérir asthme, allergies, eczéma, etc. ?

Il verrait sa réputation flamber en très peu de temps, ainsi que la vindicte de ses collègues et du conseil de l’ordre qui lui tomberaient dessus pour utilisation de pratiques insuffisamment éprouvées (par qui ?), non reconnues (par qui ?), « risquant » de mettre en danger ses patients en arrêtant la panoplie du petit asthmatique définie par une charte de la sécurité sociale, élaborée par les énarques politiciens qui en ont pris le contrôle.

Ce médecin se verrait interdit d’exercer, avec son nom inscrit à l’URSSAF pour que tout le monde le sache et serait (comme chaque fois) dénoncé au fisc pour avoir un contrôle fiscal qui le mette sur la paille. Cette histoire n’est pas inventée, elle correspond à ce qui est arrivé à une de mes amis médecin en France. Par la suite il est allé s’installer en Espagne, mais le mal était fait.

Il faut savoir que pendant 10 ans j’ai fait des démarches de tous les côtés, Présidents successifs, premiers Ministres successifs, Ministres de la santé successifs, institutions médicales, sécu, et j’en passe, juste pour demander à présenter mes travaux devant une commission scientifique ! Le seul qui m’a aidé, ce fut le Président Giscard d’Estaing, qui a réussi à me faire recevoir au Ministère de la Santé à l’époque où la crevure de Douste-Bazy en était le Ministre.

Mais bien qu’ayant exposé brièvement mes travaux et demandé à passer devant une commission scientifique, cela n’a débouché que sur un appel téléphonique du « directeur général de la santé », l’inamovible Pr. Girard, pour me dire qu’en tant que non-médecin je n’avais pas le droit de faire une découverte « médicale ». C’est avec une immense satisfaction que je l’ai traité de « gros con » !

Il faudra que j’écrive mon aventure car des savoureuses comme ça, j’en ai plein ma musette.

Mes amitiés,

jacques



.
Information concernant les liens sur le site.
Nous sommes reconnaissants de pouvoir vous apporter sur ce site du contenu de qualité, gratuitement. Pour cela, sachez que lorsque vous cliquez sur les liens sur ce site pour acheter des articles, dans la plupart des cas nous recevrons une commission. Votre soutien à l’achat à travers ces liens nous permet de continuer à développer le site et informer les gens à travers le monde dans le but de vivre une vie plus consciente. Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *