Comment Arrêter de Fumer

Comment arrêter de fumer ? Addiction, quand tu nous tiens ! La cigarette a un effet de dépendance assez élevé, et elle est même assimilée à une drogue. Les signes d’addiction apparaissent dans les jours qui suivent le moment où l’on consomme sa première cigarette. Dès que l’on commence à fumer, un cercle vicieux se met en place. Toutes les occasions sont bonnes pour aller fumer un peu : les fêtes, la pause déjeuner, les sorties, etc. Et allumer une cigarette deviendra une habitude. Cette dépendance est produite par la nicotine contenue dans la cigarette, une substance addictive dont les effets sont très puissants.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les effets destructifs. La cigarette contient de nombreux composants dont on dit que plus d’une cinquantaine sont réputés cancérigènes comme le goudron. Lorsqu’une personne fume, la combustion de la cigarette entraîne le dépôt de fumée et de produits nocifs sur ses organes.  Ces produits sont véhiculés par la salive et les poumons, par l’intermédiaire de l’inspiration. Au fil des années, les dépôts de ces produits toxiques s’accumulent sur les organes et  entraînent parfois l’apparition de cancer.  Même si les risques d’attraper un cancer sont plus élevés chez les personnes qui fument, d’autres problèmes de santé peuvent survenir. Des maladies cardiovasculaires sont ainsi fréquentes chez les fumeurs. Les artères sont obstruées en partie ou complètement, car des dépôts d’athérome les bouchent petit à petit.  Ces artères bouchées entraînent aussi soit l’hypertension artérielle, l’artérite des membres inférieurs, l’infarctus du myocarde ou l’accident vasculaire. L’impuissance est aussi une des conséquences néfastes du tabagisme. Tous les organes du corps peuvent être impactés par le tabagisme. Ainsi, un fumeur tombera plus facilement malade ou un cancer de la gorge, du pancréas, de l’utérus, de la langue, de la bouche, de la vessie, des reins, etc… bien que d’autres facteurs entrent en jeu dans ce processus.  Les poumons peuvent aussi être touchés par l’accumulation de fumée et peuvent être obstrués. Cela peut entraîner l’apparition de problèmes respiratoires et compliquer des états de grippe, d’asthme, de faux asthme (spasme laryngé) ou de bronchite chronique. Les risques d’avoir une crise cardiaque sont accrûs chez une personne qui fume régulièrement.  Cela résulte toujours de l’obstruction des artères par les produits apportés par la fumée de cigarette. En plus de ses effets négatifs sur les organes, fumer une cigarette a aussi des répercussions sur l’aspect physique du fumeur. Le tabac entraîne une détérioration des fibres de la peau et accélère l’apparition de rides. De plus, l’haleine d’un fumeur est généralement lourde, désagréable, et ses dents perdent de leur éclat. Son teint vire au fil du temps en une couleur grisâtre et sa peau cicatrisera moins rapidement que s’il était en bonne santé.

L’entourage du fumeur. Fumer régulièrement, même de petites quantités de cigarettes, entraîne des conséquences néfastes sur la santé du fumeur. Mais il n’y a pas que lui qui est concerné, les membres de son entourage encourent aussi des risques sur leur santé. La propagation de la fumée d’une cigarette vers les personnes qui entourent le fumeur explique aussi pourquoi le tabagisme passif est dangereux pour leur santé. En plus du monoxyde de carbone, la fumée de la cigarette contient entre autres du goudron et de la nicotine. Si une personne côtoie régulièrement un environnement fumeur, elle est exposée à autant de facteurs de risque que si elle fume elle-même. Par contre, si elle inhale sporadiquement la fumée de cigarette, les dangers de développer un cancer ou une autre maladie liée à la cigarette sont amoindris. En effet, l’organisme aura le temps d’évacuer les déchets apportés par la fumée.

Décider d’arrêter de fumer. Face aux différents problèmes de santé liés au tabagisme, beaucoup de fumeurs décident chaque année d’arrêter de fumer. Du fait que la cigarette entraîne une dépendance, une volonté de fer et un bon accompagnement leur permettra d’atteindre leur but. La principale motivation pour stopper la consommation de cigarette peut être liée au fait que les effets nocifs du tabagisme sont en partie réversibles. Même les personnes qui ont fumé régulièrement de grandes quantités de cigarettes peuvent être sevrées, et recouvrer leur santé. Et les effets de cet arrêt de la consommation de cigarettes sont très rapides. La tension artérielle devient normale juste vingt minutes après la dernière cigarette. De plus, la quantité de monoxyde de carbone et de nicotine dans l’organisme est réduite de moitié dans les huit heures suivant l’arrêt. Le niveau d’oxygène dans le sang de l’ex fumeur revient à son taux normal. Les sens comme le goût et l’odorat s’améliorent nettement dans les  jours qui suivent le début du sevrage.  Et dix ans plus tard, les risques de contracter un cancer du poumon sont très nettement diminués.

Les méthodes individuelles. Il existe de nombreuses méthodes pour arrêter de fumer, mais chaque être humain a son propre mode de fonctionnement. Une méthode peut alors  être efficace sur un tel mais non sur un autre. Le fumeur peut décider d’arrêter de fumer du jour au lendemain. Cet arrêt brutal peut avoir un effet anxiogène pour une personne qui fume régulièrement. Le sevrage peut aussi s’effectuer de manière progressive. Avant d’entamer la période de désintoxication, le fumeur aura à définir à quelle date il voudra arrêter définitivement de fumer. Cela lui permettra de calculer les quantités de cigarettes qu’il consommera au fil du traitement. Il lui sera très utile alors de déterminer les moments de la journée où il avait l’habitude d’allumer une cigarette, après le déjeuner ou durant les pauses café. Il devra alors substituer ces moments par une autre activité. Arrêter de fumer s’accompagne de symptômes comme l’anxiété, l’irritabilité, l’insomnie ou la sensation de faim : cela est dû au sevrage car il y a un conflit d’intentions au sein de la personne ;  » je veux arrêter de fumer » / « j’ai envie de fumer ».. Ces effets sont donc le résultat du manque de nicotine qui est un produit très addictif. Plusieurs substituts nicotiniques existent en pharmacie et permettent à l’ancien fumeur de continuer son sevrage. Ils permettent à l’ancien fumeur de contrôler les moments où il veut avoir sa dose de nicotine. Les différentes étapes du sevrage seront plus efficaces avec l’aide d’un professionnel de la santé, ou un organisme de conseil. Malgré tout, de nombreuses personnes rechutent, particulièrement durant la première année de sevrage. Mais une reprise de la consommation de cigarettes ne doit pas décourager une personne de réessayer d’arrêter de fumer. Sa rechute l’aidera justement à analyser les raisons pour lesquelles elle a recommencé à allumer une cigarette. La motivation qui incite à arrêter de fumer doit aussi être bien définie par le fumeur. Cela lui permettra de tenir ses engagements et de ne pas baisser les bras. Il est vrai que la cigarette entraîne une dépendance chimique chez un fumeur: c’est pourquoi dans le but d’arrêter de fumer, il est conseillé de réduire voire de supprimer toute alimentation de produits excitants comme le café, le coca cola, certains thés. Une dépendance psychologique, émotionnelle et comportementale peut aussi apparaître chez quelqu’un qui fume. Ainsi, les différents facteurs de stress de la vie, comme une dispute, un échec, une perte d’argent, un deuil ou une maladie, incitent souvent un ex fumeur à une reprise de la consommation de cigarettes. Et même les moments de joie telles les réunions de famille sont l’occasion pour une possible rechute. L’ex fumeur doit alors apprendre à contrôler ses émotions et surtout à les accepter.

La solution.  J’ai une solution très particulière à vous proposer. Ancien fumeur moi-même, pendant très longtemps, j’ai finalement élaboré une méthode simple, rapide,

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

efficace pour vous arrêter de fumer si c’est vraiment ce que vous désirez. En la pratiquant, vous ne ressentirez aucun effet de sevrage car vous serez en accord avec vous-mêmes, donc pas d’efforts excessifs à faire. Quand vous fumez, il y a l’envie consciente mais aussi et surtout l’envie inconsciente provoquée par l’abaissement du taux de nicotine. Vous allez progressivement mais rapidement maîtriser cette envie inconsciente, pendant les tous premiers jours : c’est celle-ci qui vous embête. La méthode est simple : juste un petit exercice à faire au moment où l’envie de fumer vous pousse à en allumer une. C’est très, très facile ! 

La méthode ne marche que si on s’en sert ! ce n’est pas de la magie : je veux dire par là qu’il faut faire l’exercice pour que ça opère. On fait l’exercice et ça marche de suite. Puis on recommence plus tard, etc…

Reprenez le contrôle !

12,00 euro ht soit 12,66 euro ttc

USD16,29 – 18,03 CAD – £9,98 – 14,68 CHF

Vous allez bientôt reprendre le contrôle ! Sans vraiment vous en apercevoir, l’envie de fumer va disparaitre et si vous continuer quelques jours le petit exercice, vous serez surpris de ne plus avoir envie de fumer… et si jamais, un jour lors d’une fête par exemple, l’envie revient, vous avez la technique pour y remédier.

Essayez ! vous avez tout à gagner ! C’est sûrement LA METHODE la plus efficace. Vous faites l’exercice, vous contrôlez de suite votre envie de fumer. C’est aussi simple que cela. Pas d’hypnose ! pas de zyban ou autres patchs ou autres substituts ! Non, aucune difficulté, ni d’effort particulier. Vous seul et l’exercice contre la cigarette et vous allez gagner.

Vous avez une garantie de 30 jours  « 100% satisfait ou remboursé » sans aucune explication à donner de votre part !!!

12,00 euro ht soit 12,66 euro ttc

USD16,29 – 18,03 CAD – £9,98 – 14,68 CHF

Une question ? contactez moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *