Les Buts (pour public averti)

Les Buts

extrait des travaux de Peter Shepherd


Selon nos définitions, il existe une différence entre un point de vue et une identité. Un point de vue est simplement un point d’où l’on perçoit. Un Etre, pour opérer dans cet univers, doit adopter un point de vue. Il peut ensuite recevoir des influx et émettre des efflux. Une identité contient un point de vue, mais c’est plus que cela. Elle est engagée : c’est la façon dont on décide d’être pour ‘manier’ une situation ou traiter un problème. Elle contient un point de vue – mais se trouve également orientée vers un But et des objectifs pour parvenir à ce But – ainsi que les croyances, décisions, considérations, idées etc..qui y concourent.

Un Postulat est donc d’abord une décision relative à ce que vous voulez (par ex:
« Je veux devenir célèbre » ou « Avoir une voiture »), quelle que soit la façon d’y parvenir. Un But détermine les moyens pratiques ainsi que les efforts considérés comme nécessaires pour l’atteindre (par ex: Etre un excellent compositeur » ou « Gagner assez d’argent pour acheter une voiture ») ce qui requiert une façon d’être, afin de faire, pour avoir.

La nature même du jeu implique une opposition, des barrières à franchir, d’autres gens qui vous empêchent d’atteindre votre objectif. Des problèmes risquent de surgir : une intention opposée à une contre-intention exactement équivalente. Si le problème reste sans solution, l’Identité créée pour traiter cette phase du jeu – peut-être en guise de défense ou de solution de sécurité et pour venir à bout de ce problème de match nul – adopte une version inférieure d’être, pensant ainsi parvenir à un compromis satisfaisant dans le sens de ce But, même s’il ne s’agit plus de ce qu’elle voulait originellement.

Cela fonctionne un certain temps – quelques vies peut-être, ou pas du tout ; mais quand le problème (la chose à laquelle on s’oppose et qui peut avoir changé (du fait des circonstances qui présentent de nouvelles réalités correspondant au nouveau point de vue adopté dans le jeu) n’est pas résolu, quand le jeu ne mène à rien ou devient trop pénible, on adopte une version d’état d’être encore inférieure. On poursuit de même l’édification de cette structure jusqu’à ce que, finalement, l’Etre s’oppose carrément à son But originel, ce qui fige la totalité de cette Structure Conflictuelle sous forme d’un ‘Macro’-problème non résolu. Ces collisions d’intentions forment des « Crêtes » résultant de l’impact des flux énergétiques. Les crêtes ainsi constituées deviennent une masse mentale et la structure tout entière flotte dans un temps présent subconscient.

Cette structure est faite de paires d’opposés – une identité en opposition à autre chose – et, à chaque paire, s’attache une COEX (Condensation d’expériences, ainsi que Stanislas Grof définit le phénomène), expériences au cours desquelles ce conflit a été vécu, restimulé ou dramatisé. Les COEX contiennent tous les traumatismes des situations, tous les postulats et observations qui s’y rattachent, toutes les décisions et charges émotionnelles, tous les mensonges, irrationalités et erreurs de perception, tous les ‘calculs’ du genre « Il faut que j’aie raison et qu’ils aient tort ». Vous avez ici la source véritable des zones à problèmes qui encombrent la vie des gens.

Etant maintenues en place inconsciemment pour ne pas avoit été observées, ces structures à deux pôles ont acquis un caractère permanent et freinent la liberté d’action dans le Temps Présent. Lorsqu’elles sont en état de restimulation, la personne se promène d’un point de vue hors du Présent à un autre et recrée (de manière automatique, note du site) les points de vue opposés qui ont provoqué assez de contre-intention pour mener son jeu au match nul. Son efficacité se trouve limitée par leur contenu et leurs échecs. Elle est coincée dans des jeux anciens dont l’issue est attendue comme étant celle qui s’attache invariablement à ce jeu particulier. Ces structures constituent ainsi la fondation d’une « fausse personnalité » avec tous les masques, identifications et défenses de sous-personnalités que cela implique.

Il est possible d’examiner et mettre en pièces ces structures, libérant ainsi l’Etre Spirituel et lui rendant son pouvoir de choix, sans compter qu’il ne s’en trouve que bien plus sage !

Peter Shepherd… http://trans4mind.com

.

Information concernant les liens sur le site.
Nous sommes reconnaissants de pouvoir vous apporter sur ce site du contenu de qualité, gratuitement. Pour cela, sachez que lorsque vous cliquez sur les liens sur ce site pour acheter des articles, dans la plupart des cas nous recevrons une commission. Votre soutien à l’achat à travers ces liens nous permet de continuer à développer le site et informer les gens à travers le monde dans le but de vivre une vie plus consciente. Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *