L’Univers Matériel et l’Eveil



le 25/12/2013

Comment atteindre l’Eveil, l’Illumination ?

J’aborde cette question car je vois souvent certaines personnes dire qu’il n’y a pas vraiment de moyens pour ça, et que cela arrive ou n’arrive pas selon les cas… enfin, qu’on ne peut établir de protocoles valables dans ce but.  Or, bien qu’il est difficile de prédire si cela peut réellement arriver pour une personne, on peut néanmoins mettre pas mal d’atouts de son côté par un travail sur soi.

Aussi, je me permettrais de lancer une rubrique sur la connaissance de l’Univers Matériel ou l’Univers Physique. On peut considérer que l’Univers Physique est une sorte de piège pour une entité spirituelle et lors de la « recherche de l’Eveil » cette entité cherche à se défaire de l’emprise de la matière, de l’énergie, de l’espace ou du temps. Il faut bien se dire que pour se défaire de l’influence que l’Univers physique exerce sur nous, il nous faut connaitre cet univers et c’est par cette connaissance qu’on peut reprendre le contrôle. Ce n’est pas vraiment une connaissance scientifique : c’est une connaissance intrinsèque qu’il nous faut développer entre nous-mêmes et cet univers.

L’univers physique se compose de matière, d’énergie, d’espace et de temps. Aucun de ces items ne peut exister dans cet univers sans l’existence des 3 autres. Ces 4 items sont extrêmement imbriqués les uns avec les autres. L’énergie se perçoit par le mouvement,,, pour qu’il y ait observation de mouvement l’espace est nécessaire,,, le temps permet à des particules de continuer à changer de position à travers l’espace et même au sein de l’espace d’un atome… C’est le mouvement qui décrit l’univers physique à l’inverse de sa source qui est non-mouvement = absence totale de mouvement = statique parfait.

L’Univers Physique s’oppose en quelque sorte à l’Univers Spirituel. Pourtant l’univers physique est une création provenant de l’univers spirituel. C’est une sorte de déchéance de l’univers spirituel, comme une somme d’incompréhensions. Pour réhabiliter cet univers physique, il faut donc le comprendre et pour le comprendre il faut entrer en communication avec lui tout en le respectant et lui redonner de la Vie. La Vie prend sa source dans la profondeur de l’Etre. Les inter-actions qu’on a avec l’univers physique et l’observation sont les moyens que l’on a pour améliorer cette connaissance.

Pour comprendre la notion d’Eveil et d’Ego, il est nécessaire de s’intéresser aux jeux. Les jeux sont le pourquoi un Etre doit prendre une identité. Si l’Etre est hors de jeux, il n’a pas besoin d’identité. Mais ce qui est remarquable, c’est qu’une personne peut s’éveiller à la terminaison d’un jeu : le jeu est terminé, la personne n’a alors plus besoin de cette identité et momentanément elle peut s’ouvrir à l’éveil. Cela arrive aussi quand, dans un travail sur soi, on met fin à certains jeux anciens sur lesquels l’Etre avait toujours de l’attention mais qui n’avaient plus lieu d’être. Selon l’importance du jeu, l’éveil pourrait être plus ou moins prononcé.  Là où un jeu est embêtant, c’est quand la personne est coincée dedans et qu’elle n’arrive pas à s’en sortir : en général, c’est que certaines zones du jeu lui ont échappé.

Un jeu est une action dans laquelle un Etre se lance afin de découvrir à ce sujet. Il y a de grands jeux et des plus petits. Il y a des jeux à l’intérieur de jeux qui sont eux-mêmes  à l’intérieur de jeux… à l’intérieur de jeux, etc. Un jeu a des règles et pour entrer dans le jeu, l’Etre prend un accord de les suivre. Un jeu se joue dans un certain espace. La personne doit effectuer des mouvements pour jouer, elle doit contrôler l’énergie et un jeu dure un certain temps. Pour jouer un jeu, il y a des buts à atteindre et il y a des adversaires qui vous empêchent de les atteindre.

A suivre…

rajouté le 16/12/2014

Comment un Etre se fait piéger ?

Une chose que j’ai oublié de mentionner dans le texte au-dessus et qui est fondamental dans la compréhension de soi,  c’est l’existence d’une partie du mental qui marche par excitation-réflexe que Ron Hubbard a mise en évidence et qu’il a appelé le mental réactif. Ce mental  contient ce qu’on appelle de la charge : c’est réellement de l’énergie, de la charge électrique qui peut être mesurée avec des instruments simples tels qu’un ohm-mètre capable de lire les changements de résistance du corps. Cette charge est enregistrée suite à des désaccords que la personne a avec la Vie. Elle est supplémentée à chaque fois que la charge est réactivée par les situations rencontrées dans la vie. Une façon d’éliminer cette charge est de retrouver les mécanismes à l’oeuvre qui ont contribué à sa création en les observant. La charge dûe à une situation diminue en regardant tout ou partie de cette situation telle quelle est, elle peut même totalement s’évanouir et la personne ressentira alors un certain bien-être. Ce bien-être vient du fait de se reconnecter à sa Source… la charge ayant empêché cela depuis bien longtemps concernant cette zone de sa vie.

Il n’y a rien de négatif dans l’Ego si on rapproche l’Ego de l’Identité assumée pour jouer un jeu. Ce qui est embêtant c’est la quantité de charge, la réactivité  que la personne va créer en rencontrant certaines situations. Quand le mental prend le dessus sur la personne alors celle-ci perd le contact avec sa Source, son Moi, ce qu’elle est réellement et fondamentalement. Elle devient une machine et s’éloigne de sa nature spirituelle.

 page suivante conseillée : l’univers-matériel-et-l’éveil/les-rôles-joués-par-les-divers-visages-de-l’égo/

Vous pourrez visionner une vidéo concernant le chapître 5 du livre « Nouvelle Terre » de Eckhart Tollé dans une émission animée par Oprah Winfrey

si le lien ne fonctionne pas, cocher le lien entièrement à l’aide de la souris, faire un clic droit sur le surlignage, puis cliquer sur « ouvrir le lien dans un nouvel onglet » (ou dans une nouvelle page)-

**********

One thought on “L’Univers Matériel et l’Eveil

  • thierry

    Je notais dans le texte ci-dessus
    « à l’inverse de sa source qui est non-mouvement = absence totale de mouvement = statique parfait. »
    Le statique parfait n’est pas seulement absence de mouvement mais il est aussi absence de temps, absence d’espace, absence de matérialité. C’est difficile de le dire par des mots tels que « il est… » car il n’est pas, « il est » la source de ce qui est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *