Augmenter son QI, c’est possible !

Comprendre comment Comprendre

Améliorer mes Etudes


Devenir plus intelligent, avoir les idées claires, augmenter son QI… Oui c’est possible ! Entrons directement dans le sujet !

Si je vous dis « maison », vous avez tout de suite un concept, une image mentale d’une maison.

Si je vous dis « 4 temps », vous pouvez avoir une image mentale d’un moteur fonctionnant sur 4 temps pour ceux qui connaissent, ou vous pouvez penser conceptuellement à une danse, ou si vous ne connaissez ni l’un ni l’autre, vous commencez à sentir un glissement vers la confusion car vous n’avez pas de concept ou d’image mentale relié à ce symbole-mot « 4 temps ».

On entre ainsi directement dans le sujet de la compréhension et des idées claires opposées à la confusion et l’incompréhension.

Quand vous lisez ou vous entendez un mot que vous connaissez parfaitement, l’image se forme instantanément dans votre mental.

Quand vous avez une phrase constituée de mots que vous connaissez parfaitement, cela sera tout à fait clair. Les concepts des différents mots s’imbriquent les uns aux autres pour former un concept global.

Quand je parle de concept, je parle d’image mentale « concrète » dans le mental de la personne. Le mot « concrète » appuie sur l’aspect « solide » de l’image mentale.

Par contre, si vous lisez ou entendez un mot dont vous ne connaissez pas le sens, que va t-il se passer ?

Cela ne va pas être clair.

La phrase dans laquelle ce mot est employé ne sera pas compréhensible.

Votre faculté de conceptualisation de ce qui est dit ou écrit va s’arrêter ou être freinée.

Votre attention va se bloquer à la suite de ce mot.

Vous allez continuer à lire ou à écouter mais votre attention étant en partie bloquée, vous allez avoir du mal à comprendre ce qui suit et la confusion va s’installer en vous.

Vous commencerez à ne plus être attentif à ce qui est dit ou écrit et bientôt comme vous n’avez plus la compréhension de ce qui se passe, votre esprit va vagabonder ailleurs : des idées vous viennent pour quitter l’endroit : vous voulez vous éloigner de cette zone.

Vous remarquerez cela quand, lorsque vous lisez, vous vous apercevez que tout ce que vous venez de lire, vous n’en avez pas souvenir : c’est à dire que vos yeux ont continué à suivre la lecture par automatisme mais en tant qu’Esprit vous étiez ailleurs ; c’est le symptôme d’avoir dépassé une incompréhension. Si vous vous forcez à continuer, vous allez vous énerver. Dans le cas de l’étudiant qui doit assister au cours, celui-ci peut ressentir de l’animosité pour ce qu’il est en train d’étudier ou également vis à vis du professeur qui enseigne.


Il n’y a pas d’émotion négative quand il y a compréhension.

Les émotions négatives sont toujours en rapport avec l’incompréhension.

Avec la compréhension, il y a bonne communication et échange d’idées.

Avec l’incompréhension, la communication est coupée.

Il est donc compréhensible que si nous améliorons notre compréhension, nous pouvons sortir de la zone d’émotions négatives.

Votre QI est directement proportionnel à votre compréhension. (QI = quotient intellectuel)

Un mot représente forcément une image plus ou moins concrète. Lorsque vous lisez un document ou écoutez quelqu’un, si vous ne visualisez pas (si vous ne voyez pas en image), c’est que votre attention est bloquée, collée sur quelque chose (et il y a de nombreuses possibilités) : dans ce cas et à ce moment précis, vous êtes trés intellectualisé.

Quand vous comprenez les choses conceptuellement, vous fonctionnez à l’aide de l’hémisphère droit du cerveau, celui-ci étant en liaison avec l’hémisphère gauche du cerveau, et il y a communication entre les 2 ( l’hémisphère gauche est verbal et intellectuel).

 » Si le Mental Supérieur et le Mental Corporel ne sont pas différenciés, il en résulte

une confusion. Une partie de l’incompréhension provient de l‘identification de la

personnalité pensante – l’ « ego » verbal du cerveau gauche – avec la conscience d’être

conscient, qui est l’Etre. L’intelligence verbale « tient du cerveau », essentiellement, alors que l’Etre n’est pas vraiment « du cerveau » mais influence le cerveau par le biais de communications non-verbales: par la volonté transmise par intuition.

Comme la communication de l’Etre est non verbale , l’hémisphère droit est le

média de cette communication. Telle est la nature de l’ « intuition »: l’Etre communique

jusqu’au cerveau gauche verbal par le biais du cerveau droit non-verbal, en exprimant

souvent sa conscience sous forme de métaphores ou images symboliques qui servent à

transmettre ses intentions. Si l’Etre veut pouvoir agir sur toutes les activités du Mental

Corporel, il faut que les hémisphères droit et gauche soient intégrés pour que le cerveau soit ‘éveillé’ et n’obscurcisse pas cette ligne de communication directe. » (extrait du « cours pour utiliser le galvanomètre » sur le site http://www.trans4mind.com/index-fr.html)

.

Quoi faire, comment s’améliorer ?

Je vous propose de petits exercices.

Vous pouvez faire l’exercice suivant seul, mais il est préférable de le faire en équipe (2 par équipes) : la charge émotionnelle provoquée par l’incompréhension peut être trés importante, elle peut même faire sombrer quelqu’un dans le sommeil ou le mettre trés en colère ; vous pourriez en avoir l’expérience à un moment ou un autre dans l’application d’exercices se rapportant à clarifier des mots. Quoiqu’il se passe le dirigeant doit toujours continuer l’exercice jusqu’au bout.

Dans une équipe de 2, l’un est l’élève, l’autre l’entraîneur.

L’entraîneur demande à l’élève un mot qu’il a rencontré dans sa vie et dont il ne connait pas le sens, un mot sur lequel il est resté un peu accroché.

Une fois le premier mot trouvé, prendre un dictionnaire approprié et repérer le mot.

Regarder rapidement s’il y a plusieurs définitions distinctes.

Voir avec l’élève dans quel contexte se trouvait le mot lorsqu’il l’a rencontré, si possible.

Repérer alors la définition correcte qui s’applique et la donner à l’élève verbalement, lui faire lire si besoin.

Lui demander ensuite « quelle est la définition de ….? » : laisser l’élève s’exprimer, s’il semble trop hésiter et incertain, lui faire relire la définition. Il faut que la définition soit claire pour lui, si la définition contient elle-même un mot inconnu ou mal compris de l’élève, il faudra commencer par clarifier ce nouveau mot et ensuite revenir vers la définition du premier mot.

L’élève comprend la définition quand il est à même d’en donner le sens avec ses propres mots à lui. Quand il en est à ce point, vous devez lui faire créer une phrase avec ce mot. Et il doit créer plusieurs phrases avec ce mot, et ses phrases doivent montrer qu’il comprend parfaitement le mot. Quand il est capable de faire une phrase très facilement sans hésiter, sans chercher d’excuses, c’est bon, vous y êtes : cela signifie qu’il a créé le concept. En même temps, la personne doit être heureuse de son état, elle doit se sentir bien, cela se voit sur son visage et son attitude. Vous passez alors aux autres définitions du mot et vous suivez la même technique.

Une heure passée sur la définition d’un mot n’est pas rare.

L’entraîneur doit faire très attention à rester trés neutre et ne pas montrer d’impatience ni sembler se moquer de l’élève, à aucun moment.

Un autre exercice à faire à 2.

Prendre un roman à l’eau de rose au vocabulaire très simple. L’entraîneur ordonne à l’élève de lire une phrase d’un paragraphe : il faut qu’il l’intègre et la redonne à voix haute au dirigeant. L’entraîneur pose alors la question « qu’entends-tu par là ? », l’élève doit alors expliquer brièvement et de façon claire la phrase qu’il a dite auparavant. Si l’explication satisfait l’entraîneur, l’élève continue avec la phrase suivante. Faire l’exercice pendant 10 minutes environ avant de d’inverser le couple élève-entraîneur. Dans le cas d’enfants, il est souhaitable d’inverser plus rapidement le couple élève-entraîneur.

Une chose importante à rajouter : souvent les mots mal compris s’avèrent être des petits mots d’usage courant comme les articles, prépositions, pronoms etc… la clarification de la définition même de ces mots : articles, prépositions, pronoms et d’autres de la grammaire ainsi que les différentes ponctuations peuvent être trés thérapeutiques.


On peut sous-estimer la puissance de ce type d’exercices. Je vous garantis que l’effet est considérable si bien faits. Vous pouvez changer la vie d’une personne en l’aidant à clarifier ses incompréhensions au niveau des mots.

Seul, avec beaucoup de volonté, vous pouvez arriver également à faire ces exercices. C’est très dur mais c’est possible. Eventuellement, dés que vous rencontrez un mot qui vous interpelle, vérifiez le dans un dictionnaire, intégrez la définition, forcez vous à faire des phrases jusqu’à ce que vous soyez alerte pour les créer.

Quand vous avez créé le concept, l’image mentale correspondant au mot, c’est bon ! Et de là, vous allez ressentir l’Energie et le calme !

Bon travail.

.
Information concernant les liens sur le site.
Nous sommes reconnaissants de pouvoir vous apporter sur ce site du contenu de qualité, gratuitement. Pour cela, sachez que lorsque vous cliquez sur les liens sur ce site pour acheter des articles, dans la plupart des cas nous recevrons une commission. Votre soutien à l’achat à travers ces liens nous permet de continuer à développer le site et informer les gens à travers le monde dans le but de vivre une vie plus consciente. Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *